LA REPONSE AU GENERAL NEZZAR

 

Pour commencer, dois-je avouer en toute humilité, que c’est avec un réel déplaisir que je prends le stylo pour répondre au Général NEZZAR. Durant toute la période où il m’avait été donné de le côtoyer et de travailler avec lui comme Chef du Gouvernement, nos rapports étaient d’une affabilité de bon aloi. Il n’y eut jamais un mot de trop dans nos échanges de vues et une nette harmonie semblait exister entre nous dans les décisions arrêtées dans le cadre de l’action gouvernementale qui nous réunissait au service d’une même cause. Aussi, suis-je peiné, aujourd’hui, d’avoir à relever et à réfuter des allégations qu’il forme à mon encontre dans le texte qu’il a remis à certains organes de presse sous le titre d’une « mise au point » qu’il me destine à la suite de la diffusion de mon livre intitulé : « Pour rétablir certaines vérités sur treize mois à la tête du Gouvernement ».

Ce titre n’a pas été choisi au hasard. Il correspond à une nécessité qui s’impose à moi. Car, le Général NEZZAR, qui connaît les effets de la calomnie…

( >>> Cliquez ici pour lire la suite … )